Traiter les données et les analyser est capital pour toute entreprise, quel que soit le métier, mais plus particulièrement dans les grands groupes. NEOFI propose donc des solutions qui permettent le traitement et l’automatisation de ces actions, principalement dans la finance. Sothon Hua, PDG et fondateur de NEOFI, nous en parle.

Quelles sont les solutions proposées par NEOFI ?

L’ADN de NEOFI, c’est le traitement et l’automatisation des flux de données. Nous proposons des solutions permettant d’automatiser la collecte des données issues de différentes applications ou ERP, leur traitement, leur enrichissement, et leur acheminement vers leur destination avec ou sans l’intervention des utilisateurs pour la validation ou la signature électronique.

Nos solutions actuelles sont principalement axées sur les paiements, la gestion de trésorerie, la lutte contre la fraude, la gestion des mandats de prélèvements, et le système de compensation intragroupe, multi devises et multi latéral appelé Netting. Le tout basé sur une technologie de pointe dont la BI (business intelligence) est l’outil d’analyse et d’aide à la décision. À l’avenir, nous intégrerons une dimension nouvelle qui est celle du Big Data combinée avec l’intelligence artificielle, afin d’apporter une analyse encore plus fine et prédictive.

En quoi le traitement des données et son automatisation est un enjeu crucial pour le pôle Finances ?

Parce que toute décision stratégique (investissements, acquisition, vente, développements divers…) prise au niveau de la Direction Générale se base sur les données transmises par le pôle Finances principalement, et que ces données doivent être de la plus grande fiabilité compte tenu des enjeux de grande ampleur qui peuvent en découler. D’où la bataille quotidienne des trésoriers pour réunir toutes les données issues de leur écosystème et éparpillées dans diverses applications (budget, prévisions de décaissements ou d’encaissements, recouvrement, change, paye, comptabilité, CRM, ERP,…). C’est un véritable parcours du combattant pour identifier les données réellement fiables permettant de simuler la position à un instant donné afin d’anticiper la situation, de prendre des bonnes décisions et de les communiquer à la direction. L’intérêt de l’automatisation est d’avoir une parfaite fiabilité des données et d’assurer leur traçabilité.

Comment ont évolué les outils technologiques utilisés et en quoi sommes-nous dans l’ère de la data ?

La data est l’or du XXIème siècle car le besoin d’analyses prédictives de plus en plus fines oblige à rassembler des données dont la volumétrie est de plus en plus importante puisqu’elle rassemble d’une part des données métier, mais aussi transversales inter-métiers, et d’autre part des données non structurées issues des réseaux internet.

Pour stocker et exploiter toute cette masse de données, des technologies nouvelles ont vu le jour : Open Data, Big Data, Ipaas, Machine Learning, … qui sont des marqueurs technologiques de cette nouvelle génération avec une croissance annuelle très élevée. NEOFI est donc en phase d’intégration de ces nouvelles technologies afin de répondre à cette demande du marché et offrir à la direction financière les outils les plus performants pour remonter les informations à la direction générale.

Journées AFTE 2022

Neutraliser les coûts cachés avec NEOFI Netting

Planification par scénarios : Le bon réflexe pour gérer ses plans de trésorerie ?

Affronter les imprévus géopolitiques avec NEOFI Compliance

La prévision de trésorerie toujours en quête d’automatisation

Journées AFTE 2022

Neutraliser les coûts cachés avec NEOFI Netting

Planification par scénarios : Le bon réflexe pour gérer ses plans de trésorerie ?

Affronter les imprévus géopolitiques avec NEOFI Compliance

La prévision de trésorerie toujours en quête d’automatisation

Journées AFTE 2022

Neutraliser les coûts cachés avec NEOFI Netting

Planification par scénarios : Le bon réflexe pour gérer ses plans de trésorerie ?

Affronter les imprévus géopolitiques avec NEOFI Compliance

La prévision de trésorerie toujours en quête d’automatisation