NEOFI Mandate

Solution de gestion des mandats

Appelée mandathèque ou bibliothèque de mandats, NEOFI Mandate est conçu autour d’une base de données des mandats qui est invoquée pour la gestion des prélèvements SEPA (SDD).

Une dimension notariale

Outre ses capacités d’archivage, NEOFI Mandate apporte surtout une dimension notariale en conservant toutes les sollicitations liées à chaque mandat, à savoir :

  • Sa création
  • Ses éventuelles modifications
  • Ses prélèvements
  • Sa fin de vie

C’est ainsi tout le cycle de vie de chaque mandat qui est tracé.

Gardien des données de prélèvements, NEOFI Mandate :

  • Garantit la fiabilité, la qualité et l‘authenticité des mandats,
  • Alerte les gestionnaires des évènements exceptionnels (l'expiration d'un mandat, le changement de domiciliation, la représentation d’un prélèvement ou un impayé, etc.). 

Une gestion optimale de la volumétrie

Afin de traiter la volumétrie dans des délais exigeants tout en restant ouvert au partage avec des applications métiers, NEOFI propose deux manières différentes de s’interfacer avec la mandathèque :

  • La gestion en masse des sollicitations de la base pour des enrichissements de SDD, des demandes de modifications ou de création des mandats peut se faire en parallélisant les services multi-instanciés de manière automatique ou manuelle,
  • Les requêtes par API en masse assurent l’interactivité avec les applications métiers qui, à tout moment, peuvent solliciter la base de mandats pour une consultation ou une modification.

Vos prélèvements sans contrôle

Les données de prélèvements sont toujours confrontées à la base de mandats : les contrôles standard (comme la RUM, l’ICS, le n° de compte, la date de signature, etc.) peuvent être enrichis par des contrôles personnalisés via l’adaptation des règles de workflow appropriées.

NEOFI peut retarder l’envoi des prélèvements pour respecter les plages de dates imposées par la règlementation et chaque banque. A l’inverse, si les prélèvements sont reçus tardivement, NEOFI Mandate peut en avertir les personnes habilitées, et proposer les corrections idoines avant de les envoyer en banque.