Glossaire

Ce glossaire regroupe quelques termes et acronymes, français ou anglais, utilisés dans les domaines financiers et informatiques.

N’hésitez pas à nous consulter pour de plus amples explications ou à nous signaler vos précisions info@neofi-solutions.com

ARA (Accusé de Réception Applicatif)

L’ARA est le standard de fichier informatique en format fixe approuvé par le CFONB en février 1997, qui permet aux banques d’informer le client de la prise en compte, de la suspension ou du rejet de ses opérations, et de la détection d’éventuelles anomalies.

ASCII (American Standard Code for Information Interchange)

ASCII est une norme de codage de caractères en informatique, la plus connue et la plus utilisée. L’ASCII définit 128 caractères dont 95 sont affichables.

ASP (Application Service Provider)

Le mode ASP, qui tend à être maintenant appelé SaaS (Software as a Service), est un modèle qui consiste à fournir un service par le biais d’une application logicielle qui, au lieu d’être installée chez le client, est implémentée sur le système informatique du provider, et accessible à distance par le client via un navigateur web. Exemple : une application de communication bancaire en mode ASP : NEOFI Banking

BALE II (Nouvel Accord de Bâle)

Le Comité de Bâle a érigé un ensemble de directives visant à mieux appréhender les risques bancaires, et particulièrement le risque de crédit (comme par exemple le fait de prendre en compte la qualité de l’emprunteur selon un système de notation interne propre à chaque établissement), mais aussi le risque de contrepartie, et les exigences en termes de fonds propres. Après les directives Bâle I, les nouvelles directives sont appelées BALE II. Bâle II s’inscrit dans une démarche mondiale de réglementation de la profession bancaire. L’objectif est de prévenir les faillites par une meilleure adéquation entre fonds propres et risques encourus. Pour répondre à cet objectif, les accords de Bâle fixent les règles pour une meilleure évaluation des risques.

BBAN (Basic Banking Account Number)

Le BBAN est une subdivision locale de l’IBAN délivré par la banque et que l’on remet à un débiteur ou un créancier dans le but d’opérer des virements bancaires ou des prélèvements bancaires à partir d’un compte courant. Les nouvelles réglementations SEPA obligent à la conversion des RIB en BIC/IBAN. L’outil NEOFI Link prend en charge cette migration.

BI (Business Intelligence)

Le BI est un outil d’aide à la décision. Il entre dans la logique de l’informatique décisionnelle, qui vise, en fonction d’un certain nombre d’indicateurs ou de mesure, à produire des analyses permettant d’orienter ses décisions. Il est utile d’associer à son BI un outil de type NEOFI Link afin de pouvoir produire tout les états de Reporting découlant de ces analyses et les envoyer automatiquement aux destinataires de ces analyses. voir article : ‘Baxi France choisit NEOFI Link pour générer et diffuser l’ensemble du reporting et optimiser son outil de BI’

BIC (Business Identifier Code) :

Le code BIC est l’identifiant international de la banque. Il s’agit du code défini dans la norme ISO 9362, et destiné à être utilisé, dans les milieux bancaires et financiers, pour les traitements automatisés. Il est composé de 8 ou 11 caractères suivant la branche de la banque. Dans le cadre des nouvelles règlementations européenne (SEPA), NEOFI Link permet d’automatiser la recherche des codes BIC dans les répertoires BICPlusIBAN de SWIFT ou FGD de la Banque de France. Il permet également d’exploiter les services de conversion proposés notamment par les partenaires bancaires afin d’automatiser la migration complète des RIB ou BBAN en IBAN+BIC.

BPM (Business Process Management)

Un Business Process désigne (wikipédia) « un ensemble d’activités qui s’enchaînent de manière chronologique pour atteindre un objectif, généralement délivrer un produit ou un service, dans le contexte d’une organisation de travail ». Les outils de BPM visent à piloter les processus métier, mais sont assez lourds et complexes. NEOFI Link est une alternative allégée qui permet l’automatisation des tâches métier, par une manipulation simple que l’utilisateur fonctionnel peut effectuer lui-même.

CFONB (Comité Français d’Organisation et de Normalisation bancaires)

Organisme qui a pour mission de résoudre, aux plans organisationnel et normatif, les problèmes de caractère technique liés à l’activité bancaire.

CMF (Creditor Mandate Flow)

Le CMF est une définition de base dans le SDD (SEPA Direct Debit) qui prévoit que le mandat soit conservé et géré par le créancier et transporté jusqu’à la banque du débiteur

CSM (Clearing System Mechanism)

Le CMS est un mécanisme permettant à des banques et à des institutions financières, membres de la chambre de compensation, de régler les montants dus et de recevoir les actifs correspondants aux transactions qu’elles ont effectuées sur les marchés, par l’intermédiaire d’une chambre de compensation.

Cycle de vie du mandat

Dans le cadre es nouvelles règlementations SEPA, le cycle de vie du mandat est définit par la séquence de présentation. Cette séquence peut prendre les valeurs suivantes : »FRST » (1er prélèvement d’une serie), »RCUR » (récurrent-série en cours), »FNAL » (dernier prélèvement d’une série) ou »OOFF » (prélèvement ponctuel)

DSN (Déclaration Sociale Nominative)

Au 1er janvier 2016, la déclaration sociale nominative, la DSN, aura remplacé les déclarations sociales issues de la paie. Les données issues de la paie seront alors adressées mensuellement et de manière automatisée en un seul point.

DSP (Directive sur les Services de Paiement)

Il s’agit d’une directive européenne (2007/64/CE) qui vise à garantir un accès équitable et ouvert aux marchés des paiements et à renforcer la protection des consommateurs

EBICS (Electronic Banking Internet Communication Standard)

EBICS est un protocole de communication bancaire sécurisé créé par ZKA (Zentrale Kreditausschuss), permettant l’échange de fichiers entre des clients et des établissements bancaires; EBICS permet les échanges au format SEPA. L’outil de communication bancaire NEOFI Banking permet la migration progressive et multi-protocoles des canaux de communication avec les différents partenaires bancaires.

ECBS (European Comitee for Banking Standards)

L’ECBS est l’institution en charge de développer les standards pour l’industrie financière européenne

EDI (Electonic Data Exchange)

L’EDI signifie l’échange électronique de données, c’est-à-dire le fait d’échanger des informations sans que celles-ci soient imprimées sur papier. L’EDI est régi par des normes et utilise les protocoles de communication classiques.

Edifact (Electronic Data Interchange for Administration, Commerce and Transport)

Edifact est une norme des nations Unies regroupant des professionnels de la comptabilité et de l’informatique dont l’objectif est de réaliser des travaux techniques de normalisation pour le compte de ses membres. En français, l’acronyme donne : Échange de données informatisées pour l’administration, le commerce et le transport.

EMIR (European Market Infrastructure Regulation)

Afin de réguler les marchés des dérivés de gré à gré, l’Union européenne a publié le 27 juillet 2012 le règlement européen sur les produits dérivés de gré à gré, les contreparties centrales et les référentiels centraux (UE n°648/2012), aussi connu sous le nom European Market Infrastructure Regulation (EMIR).

Ce texte a pour objectif de réduire le risque lié aux produits dérivés de gré à gré ou Over The Counter (OTC) en instaurant des chambres de compensation. Ce règlement va également entrainer la création de deux nouveaux acteurs : les référentiels centraux (Trade Repositories, TR – du type de l’AEMF le régulateur européen des marchés financiers) et les chambres de compensation, appelées contrepartie centrale (Central CounterParties, CCP).

EMV (Europay Mastercard Visa)

EMV désigne le nouveau standard international (depuis 1995) de sécurité des cartes de paiement (cartes à puce) qui tire son nom des organismes fondateurs.

EP (Etablissement de Paiement)

Il s’agit d’une entité juridique autorisée – dans le cadre de la Directive sur les services de paiement – à fournir des services de paiement

EPC (European Payments Council)

L’EPC est l’organisme européen en charge du projet SEPA (Single Euro Payments Area).

ETEBAC (Échange TElématique Banque-Clients)

ETEBAC est un protocole de télétransmission bancaire, régi par les normes interbancaires définies par le CFONB. Utilisé depuis 1991 pour assurer les échanges entre les Banques et les Entreprises en France, ce protocole, qui ne permet pas les échanges au format européen SEPA, est en voie d’être abandonné, avec la disparition des liaisons X25. La date en a été fixée à Octobre 2011. Dans ce contexte, l’outil de communication bancaire NEOFI Banking permet la migration progressive et multi-protocoles des canaux de communication avec les différents partenaires bancaires.

FTP (File Transfer Protocol)

Il s’agit d’un protocole de communication informatique permettant l’échange de fichiers sur un réseau TCP/IP (voir définition). NEOFI Link inclut des fonctions de haut niveau qui permettent d’automatiser les transferts FTP, FTPS et SFTP.

GIP-MDS (Groupement d’intérêt public Modernisation des déclarations sociales)

Il propose aux entreprises et à leurs mandataires, via le site net-entreprises.fr, le moyen d’effectuer leurs déclarations sociales en ligne de manière gratuite et sécurisée.

FTPs (File Transfer Protocol over SSL)

Il s’agit de la variante du FTP sécurisé avec les protocoles SSL ou TLS. Il permet au visiteur de vérifier l’identité du serveur auquel il accède grâce à un certificat d’authentification. Il permet également de chiffrer la communication.

HTML (HyperText Markup Language)

Il s’agit d’un langage conçu pour représenter des pages WEB en formalisant l’écriture d’un document par des balises de formatage. Il permet d’écrire de l’hypertexte. Pour que chacun, de n’importe quel poste de travail, puisse accéder à ces pages Web, un protocole d’accès a été instauré, appelé http.

HTTP (HyperText Transfer Protocol)

Il s’agit d’un protocole de communication permettant d’accéder aux pages Web. La variante sécurisée du http est le HTTPS, dont la sécurisation est assurée par les protocoles SSL ou TLS.

IBAN (International Bank Account Number)

L’IBAN est un code défini dans la norme ISO 13616, qui permet une identification homogène des comptes bancaires dans tous les pays. Dans le cadre de la migration SEPA, l’outil NEOFI Link prend en charge nativement la conversion des RIB et autres BBAN étrangers en codes internationaux IBAN.

ICS (Identifiant Créancier SEPA)

L’ICS est le remplaçant du Numéro National d’Emetteur pour les paiements SEPA. Il est composé de 13 caractères : code ISO pays (2 caractères) + clef de contrôle (2 caractères) + CDC ( Creditor Business Code sur 3 caractères) à la discrétion du créancier + Identifiant national (ex : NNE sur 6 caractères). La demande d’attribution d’un ICS français est effectuée par la banque du créancier auprès de la banque de France.

Idoc (Intermediate Document)

Il s’agit d’un format SAP qui permet la transmission de données lors d’une transaction. Ce format s’apparente à XML dans sa destination, mais diffère dans sa syntaxe.

Interopérabilité

L’interopérabilité est « La capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d’accès ou de mise en œuvre » (source : AFUL Association Française des Utilisateurs de Logiciels). Le logiciel NEOFI Link permet une parfaite interopérabilité entre toutes les applications des systèmes d’information.

LSF (Loi de Sécurité Financière)

La Loi de Sécurité Financière a été adoptée le 1er Aout 2003. Elle concerne en particulier les sociétés anonymes cotées ou non cotées. Elle est le pendant français de la loi américaine Sarbanes Oxley, appliquée depuis 2002 aux Etats-Unis pour les sociétés cotées et les entreprises étrangères implantées aux Etats-Unis. Son but est d’imposer des règles financières rigoureuses afin d’éviter les dérives et les fraudes.

NEODeS (Norme d’Echange Optimisée des Déclarations Sociales)

La norme NEODeS (Norme d’Echange Optimisée des Déclarations Sociales) est le nom officiel du dispositif pour la Déclaration Sociale Nominative ( DSN).

OTC ( Over-The-Counter)

Produit dérivé de gré à gré.  Un marché de gré à gré – ou over-the-counter (OTC) – est un marché sur lequel la transaction est conclue directement entre le vendeur et l’acheteur.

PeSIT (Protocole d’Echange pour un Système Interbancaire de Télécompensation)

Le PeSIT est un protocole issu du travail de la profession bancaire, qui permet l’échange de fichiers entre systèmes informatiques reliés par une liaison de télécommunication.

PSP (Payment Service Provider)

le PSP est un prestataire de service de paiement électronique permettant à des tiers (des marchands, ONG…) d’accepter des paiements en ligne, en général par carte bancaire

PSR (Payment Status Report)

Le Payment Status Report est assimilable aux ARA, et permet par exemple de notifier une acceptation ou un rejet.

Reporting

Le Reporting est l’ensemble des états ou des rapports, de type analytique, sur les activités et les résultats d’une entreprise, service par service. Il permet d’informer, aux différents stades de la hiérarchie, tous les dirigeants d’une entreprise. Le Reporting est de plus en plus stratégique car il sert d’indicateur, et il est devenu obligatoire en France pour les entreprises cotées ou dépassant certains seuils. C’est pourquoi il est indispensable, tant d’un point de vue législatif que d’un point de vue de rentabilité ou d’économie de temps, de se doter d’un outil permettant d’automatiser l’édition de ces rapports. Exemple d’une entreprise : ‘Baxi France choisit NEOFI Link pour générer et diffuser l’ensemble du reporting et optimiser son outil de BI’

RFC (Request for Cancelation)

La RFC exprime la volonté de son émetteur d’annuler tout ou partie de l’émission du flux initialement envoyé

RIB (Relevé d’identité bancaire)

Le RIB est l’ensemble des éléments permettant d’identifier un compte bancaire français. Il est l’équivalent français du BBAN. Les nouvelles réglementations SEPA obligent à la conversion des RIB en BIC/IBAN. NEOFI Link prend en charge cette migration.

RUM (Référence Unique du mandat)

il s’agit d’une chaine de caractères alphanumériques unique (35 caractères au maximum) associée à chaque mandat en interne chez le créancier, qui permet d’identifier sans ambigüité les différents mandats SEPA.

SaaS (Software as a Service)

Le mode SaaS désigne la possibilité pour un client d’utiliser les services d’une application logicielle, sans avoir à l’installer sur son poste, mais en se connectant sur le serveur du fournisseur. C’est ce que l’on appelait jusqu’à présent ASP (Application service Provider).. Exemple : une application de communication bancaire en mode SaaS : NEOFI Banking

SCF (SEPA Card Framework)

Le SEPA Card Framework permet d’assurer l’interopérabilité entre les différents réseaux de cartes bancaires présents dans la zone SEPA et d’en renforcer la sécurité.

SCT (SEPA Credit Transfer)

Le projet SCT vise à créer un instrument de paiement permettant d’effectuer des virements libellés en euros entre partenaires situés au sein de la zone SEPA.

SDD (SEPA Direct Debit)

Le projet SDD vise à créer un instrument de paiement permettant d’effectuer des prélèvements libellés en euros entre partenaires situés au sein de la zone SEPA.

SEPA (Single Euro Payments Area)

Le SEPA (Single Euro Payments Area) est une norme qui vise à harmoniser les moyens de paiement au sein de la zone euro, pour simplifier et sécuriser les échanges entre les entreprises et leurs partenaires bancaires.  Cette nouvelle réglementation doit être opérationnelle avant fin 2014.

SMTP (Simple Mail Transfer Protocol)

Le SMTP est un protocole de communication qui permet d’envoyer des messages électroniques (emails) NEOFI Link peut utiliser le protocole SMTP pour l’envoi automatisé de messages électroniques et de rapports joints.

SOX (Sarbanes Oxley)

La loi américaine Sarbanes Oxley est appliquée depuis 2002 aux Etats-Unis pour les sociétés cotées et les entreprises étrangères implantées aux Etats-Unis. Son but est d’imposer des règles financières rigoureuses afin d’éviter les dérives et les fraudes. Son pendant français est la Loi de Sécurité Financière (LSF). NEOFI Link facilite la mise en conformité avec ces règlementations en prenant en charge l’automatisation, la sécurité et la traçabilité des chaînes de traitements.

SSL (Secure Sockets Level)

Le SSL est un protocole de sécurisation des données échangées sur Internet. Après avoir racheté les droits de Netscape sur le SSL, l’IETF a sorti une nouvelle version appelée TLS (Transport layer Security), qui présente quelques petites différences avec la dernière version de SSL mais est globalement semblable.

STP (Straight Through Processing)

Le STP est le concept d’automatisation de bout en bout. Cette automatisation est avec la réduction des coûts un gage du succès du SEPA. NEOFI Link facilite le STP en prenant en charge l’automatisation, la sécurité et la traçabilité de la chaîne des paiements.

SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication)

SWIFT est un fournisseur de services de messagerie standardisée de transfert interbancaire. Dans le cadre du projet SEPA et de la disparition d’ETEBAC/X25, deux solutions sont proposées comme alternative : EBICS ou SWIFT. SWIFT propose un protocole de transfert de données appelé Swiftnet. L’outil de communication bancaire NEOFI Banking permet la migration progressive et multi-protocoles des canaux de communication avec les différents partenaires bancaires.

SWIFTNet

Il s’agit, à la fois, du nom donné au réseau et au protocole de transport des données développé par SWIFT, et basé sur le protocole IP sécurisé. SWIFTNet permet les échanges au format SEPA.L’outil de communication bancaire NEOFI Banking permet la migration progressive et multi-protocoles des canaux de communication avec les différents partenaires bancaires.

TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol)

Ensemble de protocoles standard de l’industrie permettant la communication dans un environnement hétérogène. Protocole de la couche Transport, il fournit un protocole de gestion de réseau d’entreprise routable ainsi que l’accès à Internet. Il comporte également des protocoles de la couche Session. Pour être en mesure d’échanger des paquets entre différents ordinateurs, TCP/IP exige de spécifier les trois valeurs suivantes : une adresse IP, un masque de sous-réseau et une passerelle (routeur) par défaut.

TIP ( Titre Interbancaire de Paiement)

Le TIP est un moyen de paiement conçu pour régler des créances à un organisme ou à une personne à qui le débiteur doit de l’argent.

TLS (Transport Layer Security)

TLS est la nouvelle appellation de SSL (Secure Sockets Layer), depuis le rachat des droits de Netscape sur le SSL par l’IETF, qui a sorti une nouvelle version appelée TLS, qui présente quelques petites différences avec la dernière version de SSL mais est globalement semblable.

TR (Trade Repository) 

C’est un référentiel central, organisme auprès duquel sont effectuées les déclarations des transactions relatives aux contrats dérivés OTC. L’AEMF, le régulateur européen des marchés financiers, qui certifie les Trade Repositories pour la réglementation EMIR.

UNIFI (UNIversal Financial Industry)

UNIFI, appelé aussi ISO 20022, est le standard défini par ISO pour les services de messageries financières.

X509 (Certificat X509)

Les certificats X509 sont délivrés par des autorités de certification et permettent l’authentification et la sécurisation du transport de données. Ils sont notamment utilisés par le protocole EBICS en mode TS (Transport et Signature). Exemple de fonctionnement pour le groupe BRICODEPOT

XML (Extensible Markup Language)

XML est un langage informatique de balisage générique. Il sert essentiellement à stocker/transférer des données de type texte Unicode structurées en champs arborescents. NEOFI Link offre un moyen simple de produire des flux XML à partir de toutes sources de données. Il permet également le décodage des fichiers XML vers différents formats cibles.